Le courtier en financement pour un prêt immobilier sur mesure

Interview Margane Guillou, courtier en financement immobilier

INTERVIEW de notre partenaire Morgane Guillou, responsable de l’agence Finance Conseil à Vannes dans le Morbihan, qui nous explique en quoi consiste exactement son métier de courtier en crédit immobilier.

Pouvez-vous vous présenter votre entreprise Finance Conseil ? 

Finance conseil est une entreprise composée uniquement d’anciens banquiers qui ont pour objectif principal de répondre aux besoins des clients, et de ne pas les harceler avec d’autres produits dont souvent ils n’ont pas la nécessité.
Notre métier est notre spécialité : celle d’apporter un conseil et une expertise dans la démarche bancaire, notre valeur ajoutée réside dans la négociation du financement et dans les conseils associés.
En résumé, nous apportons un accompagnement personnalisé de notre client dans toutes les étapes de son financement.

Comment sollicite-t-on les services d’un courtier en crédit immobilier ?

Tout d’abord, nous sommes mandatés pour représenter les intérêts de l’emprunteur.
Lors d’une 1ere rencontre à leur domicile ou à nos bureaux, nous définissons ensemble un cahier des charges correspondant aux souhaits du client et à son budget afin de sécuriser sa future acquisition.
Ensuite, nous nous chargeons des démarches bancaires afin de négocier auprès des différents établissements bancaires les meilleures conditions de financement : que ce soit le taux mais aussi les garanties, les pénalités en cas de remboursement anticipé jusqu’aux frais bancaires !
Lors d’un second rendez-vous, nous remettons au client les 3 meilleurs accords négociés et c’est lui qui choisit la proposition qui lui semble la plus intéressante : c’est là notre différence par rapport à nos confrères !
Si le client le souhaite, nous pouvons même être présents lors du rendez-vous avec son conseiller bancaire, où nous pourrons intervenir si besoin, et vérifier les offres de prêt.
Toutes ces phases d’accompagnement sont importantes et permettent au client d’être totalement serein.

Cela signifie-t-il qu’il faut systématiquement changer de banque ? 

Pas forcément, tout dépend si la meilleure offre émane de la banque du client ou pas.
Si ce n’est pas le cas, pas d’inquiétude les banques sont toutes équipées d’infrastructures dédiées au transfert de compte.
En réalité, nous validons 90 % de nos dossiers auprès de la banque du client, mais c’est aussi le jeu de la concurrence qui permet d’obtenir de vraies conditions de marché et non des taux issus de grilles non compétitives : la fidélité ne paye plus (sauf dans votre couple bien sûr… ! ).

Et au niveau du coût de vos prestations ?

La transparence est de mise puisque nous présentons nos honoraires dès notre première rencontre.
Ils sont inclus dans le financement, et uniquement dûs en cas d’obtention du financement. Ils sont ainsi largement amortis par le coût du crédit revu à la baisse grâce à notre expertise de la négociation.

Le prêt immobilier pour le financement de son investissement locatif se prépare-t-il différemment  du financement destiné à la résidence principale?

OUI en effet. Le calcul de l’endettement se fera de manière différente et les contreparties apportées seront primordiales (salaire ou placement).
D’où l’intérêt de passer par un professionnel du financement qui va anticiper ces demandes.

Alors, Morgane, dites-nous,  pour vous comment s’identifie la meilleure offre ?

La meilleure offre est une offre sur mesure correspondante au cahier des charges établi avec notre client car chaque client est différent et chaque projet aussi.

Actuellement, les médias ainsi que les indicateurs spécialisés parlent tous d’une baisse des taux de crédit immobilier relevée dans toutes les régions. Vous nous confirmez cette actualité ?

Effectivement depuis le mois de janvier, les taux sont orientés à la baisse, le contexte est donc très favorable pour souscrire un prêt immobilier ou voire même étudier la renégociation de ses prêts en cours.
Pour information, les taux de l’Etat français n’ont jamais été aussi attractifs (record OAT 10 ans le 1er Juin 2012 à 2.32%).

Autre constat publié récemment : on mentionne aussi un durcissement au niveau des conditions d’octroi des crédits immobiliers par les banques. L’avez-vous constaté ?

En effet, les banques ont durci leurs conditions d’octroi depuis la rentrée 2011, ce qui complique les démarches des futurs emprunteurs.
Des critères tels que la stabilité dans l’emploi, l’apport personnel, le taux d’endettement et la capacité d’épargne sont de plus en plus regardés par le banquier.
Plus que jamais, faire jouer la concurrence entre les différents établissements bancaires s’avère judicieux, tant l’écart entre les différentes propositions peut être important.
D’où l’avantage de passer par nos services, car nous disposons d’une connaissance approfondie des rouages du système bancaire et bénéficions d’un poids non négligeable dans la négociation au vu des volumes de crédits que nous apportons aux banquiers. En 2011, Finance Conseil a traité 1500 dossiers pour 450 millions d’euros de crédits validés.
Ce poids nous permet d’obtenir des conditions améliorées et des réponses plus rapides.

Propos recueillis par Anne Couronné – Peterson.fr

Voici l’interview :

Laissez un commentaire