Acheter une maison après 60 ans : sous quelles conditions ?

Après 60 ans, les conditions pour acquérir un bien immobilier sont plus tendues. Mais il existe bel et bien des solutions. Si vous souhaitez les connaitre, lisez ce qui suit !

Après 60 ans, des atouts spécifiques pour convaincre la banque

Après la vie active, le premier avantage, c’est que votre revenu est garanti, fini le risque de chômage. Vos prêts immobiliers peuvent être soldés et vous avez peut-être des économies. En plus, il est plus intéressant pour vous d’emprunter à taux bas plutôt que de toucher à vos placements qui rapportent. Les banques ont bien cela à l’esprit et il est possible d’emprunter et donc d’acheter après 60 ans.

L’assurance : le point de vigilance

L’assurance emprunteur peut éventuellement poser question. En effet, les assureurs acceptent généralement de couvrir jusqu’aux 85 ans de l’emprunteur. Ainsi, à 60 ans, vous pouvez espérer emprunter sur 20 ans maximum. Lors d’un crédit immobilier, vous êtes assuré systématiquement sur trois risques : décès, invalidité et incapacité de travail. L’assurance chômage est optionnelle et totalement inutile pour les plus de 60 ans. Le besoin des seniors est donc moindre en termes de couverture mais leur assurance reste plus chère. Elle augmente généralement leur taux de crédit de 1%. Le questionnaire médical est beaucoup plus approfondi pour les plus de 60 ans. Il implique une cinquantaine de questions et une prise de sang.

Des taux bas pour des crédits courts

Les taux sont aujourd’hui très attractifs (environ 1% hors assurance). Le taux pour une personne qui emprunte après 60 ans est d’ailleurs bien souvent bas car elle emprunte sur une durée plus courte et moins la durée de remboursement est longue, meilleur est le taux. Les produits d’épargne sont fréquents chez les seniors et cela implique une capacité de remboursement assurée ce qui rassure le banquier.

Les produits financiers comme l’assurance vie, récurrente chez les plus de 60 ans, peuvent être adossé au prêt. C’est intéressant car cela permet d’éviter les frais d’hypothèque. Sur un prêt de 200 000€, ces frais vont de 4 000 à 5 000€, une économie non négligeable.

Et pourquoi pas un crédit in fine ?

Le crédit in fine permet de ne rembourser chaque mois que les intérêts à la banque. Pendant ce temps vous pouvez placer le capital et vous payer le restant dû à la fin du crédit. Le gros avantage, c’est que les intérêts sont déduits des revenus locatifs pour le calcul des impôts. Les revenus fonciers imposables deviennent plus faibles et vous payez moins d’impôts.

Lancez-vous !

Vous venez de le voir, il est tout à fait possible d’emprunter et donc d’acheter un bien immobilier après 60 ans. Gardez à l’esprit que l’immobilier neuf vous assure une sérénité totale avec l’absence de travaux à prévoir, des économies d’énergie et un confort optimal. Les biens neufs se valorisent mieux et à la revente ou pour le transmettre à vos enfants, vous aurez quelque chose de plus qualitatif qu’un bien ancien.

Laissez un commentaire