Acheter pour louer : devenir un expert de l’investissement locatif

Bien choisir entre l’investissement locatif classique et l’investissement locatif en meublé

La location meublée offre une souplesse et un rendement intéressant tandis que la location classique permet une plus grande stabilité. La location meublée bénéficie d’une fiscalité favorable. Comment bien choisir ?

L’investissement locatif classique

Dans le cadre d’un investissement locatif classique, il vous faudra signer un bail de trois ans. Ce dernier est renouvelable par période triennale. Il y a un dépôt de garantie équivalent à un mois de loyer hors charge. Le locataire doit respecter un préavis de trois mois avant de quitter le logement. Mais celui-ci peux être écourté à un mois en cas de mutation professionnelle ou de perte d’emploi.

Au niveau de l’imposition, vous vous situez dans la catégorie des revenus fonciers. Pour des revenus locatifs inférieurs à 15 000 € par an, c’est le régime dit du micro foncier. Au-delà, on parle de régime réel. Dans ce cadre, l’impôt est calculé sur la base de votre tranche marginale d’imposition (THI).

Continuer

Tout savoir sur le contrat de réservation d’un achat en VEFA

Etant un document officiel, le contrat de réservation d’un achat en VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement) est soumis à un cadre juridique strict. Cela permet de protéger les intérêts de l’acheteur et ceux du promoteur de façon juste et équitable.

Ce que vous devez toujours y trouver

  • Les coordonnées des deux parties.
  • Les garanties souscrites (la garantie financière d’achèvement des travaux par exemple).
  • Le prix de vente prévisionnel et les éventuelles conditions de révision de ce montant.
  • La marche à suivre pour récupérer le dépôt de garantie.

Comprendre le dépôt de garantie pour un achat en VEFA

Continuer

Les avantages du neuf : dopez votre projet immobilier !

Acheter dans l’immobilier neuf permet de bénéficier de nombreux avantages. Citons en vrac l’exonération partielle de la taxe foncière pendant deux ans. Mais aussi les économies d’énergie, les garanties constructeur et, bien sur, les frais de notaire réduits. Penchons-nous, maintenant, sur tout ce dont vous pourriez bénéficier.

Certes, l’achat dans le neuf est plus cher que dans l’ancien de 15 à 20 %. Cependant il comporte des avantages spécifiques non négligeables. Sur le plan technique d’abord puisque les biens neufs sont soumis aux dernières normes en vigueur. Ces normes concernent aussi bien la construction en elle-même que l’installation électrique ou encore les équipements. Les biens neufs permettent ainsi d’optimiser sa consommation électrique et donc de réduire sa facture. Cela s’explique par l’isolation plus moderne que dans l’ancien et par le caractère peu gourmand en énergie des équipements de chauffage et d’éclairage.

Des garanties plus protectrices que dans l’ancien

Continuer

Acheter à deux : comment s’y prendre ?

Vous projetez d’acquérir un bien immobilier avec votre conjoint et vous demandez comment acheter en couple. Voici ce que vous devez savoir.

Il existe trois situations différentes pour acheter à deux un appartement : le mariage, le Pacs et le concubinage.

  • Si vous êtes en concubinage, vous achetez en indivision. Cela signifie que vous partagez la propriété du bien. Vous pourrez établir chez le notaire un document important : la convention d’indivision. Il s’agit d’un contrat où figure le nom de chaque concubin ainsi que leur participation financière respective. Cette convention vous protège, notamment si vous êtes amené à vous séparer. Vous partagerez alors la somme obtenue lors d’une vente ou vous pourrez racheter la quote-part de votre ex-conjoint ou la lui vendre. La commission d’indivision vous aide également, en cas de décès d’un des conjoints, à définir ce qu’il adviendra du bien.

Continuer