La politique du logement et le marché de l’immobilier neuf

Etat des lieux de l’immobilier neuf

Le marché de l’immobilier neuf en France a connu depuis ces 15 dernières années, des fluctuations telles que nombres de spéculations existent quant au devenir d’un marché fortement créateur de croissance et d’emploi. Les prix ayant grimpés de plus de 70% en 15 ans, la baisse des taux d’emprunt a permis jusqu’à maintenant de les compenser, mais jusqu’à quand ? Quelles seraient aujourd’hui les mesures politiques à prendre pour relancer le marché ? Continuer

L’immobilier neuf en 2014

Bonjour et bienvenue sur Peterson TV, votre rendez-vous d’information sur l’immobilier neuf.
A l’approche de Noël, certains préparent les cadeaux, les sapins et les vacances, et d’autres, pensent à la fin des dispositifs fiscaux au 31 décembre… Vous avez tous raison, pas de panique, il vous reste quelques jours pour profiter des avantages 2013 de l’immobilier neuf et quelques jours pour choisir votre sapin.

Continuer

En 2013, l’Impôt sur le revenu se met à l’ère du numérique !

Déclaration de revenus en ligneLa voici, la voilà, votre nouvelle déclaration d’impôt a fait son apparition dans vos boites aux lettres dès le week-end dernier !

Et avec elle, quelques nouveautés viennent agrémenter ce millésime 2013 puisque la télé-déclaration peut depuis le 19 avril s’opérer aussi bien d’un ordinateur, d’un smartphone que d’une tablette.

Pour y accéder, rien de plus simple, l’administration fiscale ne demande plus qu’un numéro fiscal ainsi qu’un mot de passe, contrairement aux autres années où il vous fallait un numéro fiscal, un numéro de télé-déclarant et votre revenu fiscal de référence …

Une fois en ligne, vous pouvez :

  • Demander à ne plus recevoir en version papier votre déclaration d’impôt sur le revenu ainsi que celle concernant la taxe d’habitation de la résidence principale
  • Revoir les informations relatives à votre situation familiale si elle a changé
  • Décider de vous abonner à la mensualisation, si c’est déjà le cas vous pouvez aussi réviser le montant de vos mensualités
  • Renvoyer votre déclaration pré-remplie et/ou régler directement votre impôt grâce à une nouvelle application pour Android et Iphone téléchargeable gratuitement sur  le site impots.gouv

N’ayez crainte après toutes modifications enregistrées, un encadré récapitulatif s’affiche aussitôt vous informant de la bonne prise en compte de celles-ci.

Vous remarquerez aussi d’autres changements pour cette année comme la désignation « Vous et votre conjoint » transformée en « Déclarant 1 et Déclarant 2 », avec la possibilité pour les femmes mariées d’y annoter leur nom d’usage ou de jeune fille au choix.

Quant aux divers justificatifs que vous avez à fournir habituellement, ne les envoyez plus à votre centre des impôts, par contre conservez-les bien en cas de contrôle futur. Alors même si déclarer ses impôts est devenu une « simple formalité », penser tout de même à respecter le calendrier fiscal où il vous en coûtera plus que prévu !

Et si vraiment votre déclaration est trop compliquée, Peterson.fr a pensé à vous : optez pour le kit fiscal qui peut être intégralement déductible de vos revenus fonciers !

Retraite 2013 : les prémices d’une réforme incertaine

Retraite 2013 : les prémices d'une réforme incertaineLe COR (Conseil d’Orientation des Retraites), mandaté l’année dernière par François Hollande pour un audit approfondi de notre système de retraites, vient de rendre en janvier dernier un rapport complet.

Ce rapport relève les dysfonctionnements du système actuel, et propose des solutions qui devraient être, après concertations sociales, reprises par le gouvernement dans le cadre de la grande réforme des retraites en 2013.

Même s’il est trop tôt pour connaître les grandes orientations de cette révolution législative, quelques dispositifs ont été signalés comme le mode de calcul du salaire de référence, sujet à inégalités selon que les salariés appartiennent au secteur privé ou public. D’autres mesures mises en place récemment devront, elles aussi, revoir leur copie non sur leur principe mais sur leurs modalités d’application jugées souvent trop restrictives ou complexes. Il en va par exemple de la retraite pour pénibilité ou même de la situation du handicap.

Toutefois, la réforme du système des retraites s’amorce sur fond de crise et de faillite des organismes de retraite complémentaire Arrco et Agirc. Alors, comme l’a souligné le COR, la «survie » du système des retraites dépend essentiellement dans la résolution du problème de son financement. Les pouvoirs publics ainsi que les partenaires sociaux devront donc s’entendre sur cette question fondamentale articulée sur l’âge de départ à la retraite, le taux de prélèvement et le montant des pensions.

En attendant la solution miracle, des mesures prises entre 2010 et 2012 prennent effet depuis le 1er janvier 2013 :

  • Les personnes nées à compter du 1er avril 1952 qui souhaitent prendre leur retraite cette année, devront avoir au moins 60 ans et 9 mois pour pouvoir y prétendre.
  • Les retraites complémentaires Arrco et Agirc pourront être versés mensuellement et non trimestriellement à leurs bénéficiaires, s’ils en font la demande.
  • Le salaire minimum pour valider un trimestre d’assurance en 2013 doit s’élever à 1 886 €.
  • Dès le 1er avril, les retraites profiteront d’une revalorisation de 2 % afin de tenir compte de l’inflation. Mais une nouvelle taxe de 0.3 % entrera en vigueur ce même jour : la C.A.S.A. (contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie). Sous forme de prélèvement, elle concernera tous les retraités imposables.
  • Les commerçants et artisans disposent dorénavant d’un régime complémentaire obligatoire dédié à leurs secteurs d’activités.
  • Augmentation des cotisations d’assurance vieillesse pour les professions libérales qui progressent à 9,75 % pour la part des revenus inférieurs ou égale à 31 477 €, à 1,81 % pour la part intervenant entre 31 477 € et 185 160 €.
  • 2013 sera la dernière année du régime Prefon, ce qui devrait permettre aux adhérents de déduire de leurs revenus les cotisations payées pour le rachat des 2 années antérieures à leur adhésion.
  • Le seuil de ressources pour l’obtention d’une pension de réversion se monte désormais à 19 614,4 € brut annuel pour 1 personne seule.

La question cruciale de la retraite reste un thème préoccupant pour la majorité des français qui prennent conscience de l’enjeu de son anticipation.

Seul support indépendant et infaillible face à la crise et l’inflation : l’immobilier; celui-ci répond de façon cohérente à l’attente des futurs retraités en matière de revenus et de patrimoine.

L’Immobilier : un investissement qui a la cote !

L'immobilier, l'investissement qui a la cote auprès des Français !Tous les experts le ressassent continuellement depuis des années maintenant : « La pierre est la valeur refuge des Français ! » Et d’ailleurs, tout le monde en convient.

Mais en fait, pourquoi l’Immobilier plaît-t-il toujours autant ? Plusieurs raisons originelles et conjoncturelles expliquent cette préférence d’investissement :

Une demande constante

Même si nous ne nous en rendons pas compte au jour le jour, et à notre échelle d’individu, la France manque depuis quelques décennies de logements aussi bien résidentiels que meublés. Cette carence s’explique par une démographie en constante augmentation, dans son nombre et sa spécificité. Ainsi, il n’y a pas assez d’appartements et de maisons pour tout le monde. Et, il en est de même pour les résidences étudiantes, seniors ou même les EHPAD accueillant une population âgée et dépendante qui nécessitent des soins et services particuliers. Malgré la création d’avantages fiscaux, de prêts adaptés à des taux préférentiels, etc., les gouvernements successifs peinent à combler ce besoin.

Un système de retraite défaillant

La ruine de notre système de retraite nous pend au nez. Cette prise de conscience implique à tout un chacun d’anticiper cette périodenous ne percevrons plus de revenus. Alors que le gouvernement Ayrault entame, dès cette année une grande réforme de la Retraite, nous ne pouvons qu’être pessimiste sur le devenir de nos pensions. L’Etat n’a plus les moyens d’y contribuer, c’est donc à nous de nous y coller. Pour cela, l’Immobilier nous évite de payer un loyer si nous sommes propriétaires et / ou nous assure des revenus complémentaires si nous louons un bien immobilier.

Une épargne classique moins performante

Bien sûr, les possibilités d’épargne sont toujours plus accessibles qu’une acquisition immobilière. Pourtant, les rendements ne sont pas au rendez-vous. De plus, les crises financières à répétition ont frappé de plein fouet ces supports d’investissement en grande majorité d’origine bancaire. Et que dire, de la volatilité des investissements en bourse !
A contrario, l’Immobilier est tangible. Il représente pour tous une possibilité d’épargne sur du long terme qui ne craint pas les tsunamis financiers, ce qui est plutôt rassurant pour la plupart des Français.

Un outil efficace contre la pression fiscale

Pour faire face à la crise économique du pays, les gouvernements de toute couleur politique promulguent depuis quelques années des lois de finances à répétition, toutes plus austères les unes que les autres. Ainsi, nos revenus nets d’impôt s’amenuisent au fur et à mesure que les avantages fiscaux disparaissent et que les taxes augmentent ! Et notre capacité d’épargne en prend donc un coup ! Paradoxalement à ce contexte de rigueur, il se trouve que l’Immobilier se combine merveilleusement bien avec des dispositifs fiscaux très avantageux. Ainsi, en investissant dans l’immobilier vous profitez d’avantages fiscaux vous permettant d’alléger votre note d’impôt.

Force est de constater que l’Immobilier seul répond simultanément à plusieurs problématiques d’ordre sociétal, économique et financier bien sûr. Il cumule tous les atouts d’un bon instrument patrimonial : rendement, visibilité, et fiabilité de l’investissement.

Et comme les taux d’emprunt, eux, n’ont jamais été aussi bas. Le crédit immobilier étant un tremplin important à l’investissement immobilier, on peut conclure que l’Immobilier restera encore et toujours l’investissement préféré des Français !