Futur : chanvre et immobilier neuf

Le chanvre est utilisé pour fabriquer des vêtements ou des préparations énergétiques à l’attention des sportifs. Mais cette plante a également un rôle dans l’immobilier neuf. En effet, il est de plus en plus utilisé sous forme de béton. Avec le chanvre, l’immobilier neuf se met à l’habitat durable !

Une plante qui booste les performances des bâtiments immobiliers neufs

Avec l’importance cruciale de l’écologie dans le bâtiment, de nombreux arguments jouent en la faveur du chanvre comme une solution durable pour des constructions neuves écoresponsables !

  • Le chanvre est une plante qui n’est pas génétiquement modifiée.
  • Il ne nécessite aucun pesticide étant donné qu’il pousse si vite qu’il étouffe les mauvaises herbes. Il ne nécessite pas non plus d’irrigation.
  • Par année, un hectare de chanvre absorbe 15 tonnes de CO2 et la chènevotte, le cœur de la tige, utilisée pour faire du béton , absorbe du CO2 même après avoir été transformée !
  • Il permet la création de véritables murs respirant qui affichent d’excellentes performances thermiques. Par exemple, en Australie, certaines construction ainsi équipée permettent de garder une température intérieure de 25 degrés alors qu’il fait 45 degrés dehors sans climatiseur !
  • Le béton de chanvre résiste très bien au feu.

Une filière modeste amenée à se développer avec les constructions neuves

Pour les promoteurs utiliser le chanvre comme matière première pourrait s’avérer un atout pour remporter un appel d’offres. Une école en béton de chanvre a déjà été commandée par la région Île-de-France.

Aujourd’hui la filière a encore beaucoup à faire pour s’affirmer. 1 400 agriculteurs cultivent la plante sur un total de 17 000 hectares. 100 000 tonnes de chanvres sont commercialisées chaque année par les six chanvrières françaises, privées ou coopératives. En Île-de-France, 200 agriculteurs cultivent la plante sur 2 200 hectares. Cette superficie a connu un extraordinaire développement en doublant en huit ans.

La France est le premier producteur européen de chanvre. Ces chiffres pourraient bien exploser d’ici quelques années. Les prémices d’un développement massif augurent de brillants progrès sur le sujet.

Laissez un commentaire